cybersahara

Le manuscrit marrakchi

mercredi 30 mai 2007 par chekib abdessalam

aux abords

de longues pièces d’étoffes

morcellement de l’évidence

souks et pistes imbriquées

une page

résultant de brises printanières

archives futures

les traces de caravanes

sont invisibles

de Marrakech à Timbouktou

de Fes à Agadez

mais tu peux les observer

telles une voie lactée

nuit et jour dans les coeurs

là où les traces ne s’effacent pas

elles sont une khaïma

elles sont une vallée verdoyante

découverte au sommet

d’une course vers la montagne

la’lam d’Ibn Machich

archi effraction

serviteur de la paix

superstructure naïve

fidèle fugitif à cheval

Moulay Idriss

au message autodidacte

tu réconfortes Walila

Kenza des ioualiten

et bien plus adapté

aux planètes exos

qu’aux imaginations débordantes

voilà qu’aux rives de cristal

endormi

tu veilles au rayonnement

spirituel

Aïn Borj et Aïn Chleuh

Sidi Bel Abbés écoute les voix

de Bab Ksiba

Touhami se penche sur Aïn Zemzemia

et Moulay Tayeb Elouazzani

exfiltre ses urbanités ocres

en Touat et en Tidikelt

au puit de la grotte

en médina

en Atlas et en Sijilmassa

tu ruines les troubles en jardins irrigués

entourés de murailles

c’est pourquoi

aujourd’hui à pied

un alemti étoile une vie

qui n’a pas eu de remparts

entre la Moulouya

et Yafelman Aït Merghad

Imouhar et Ghana

Sanhaja et Sénégal

La ville rouge impériale

à sa naissance

au temps de Youssef Ben Tachfine

était un camp de nomades

Argile excellente

Qalam du henné

Ecrit sur les paumes des mains

A l’image des sables


à mes frères marocains



Version imprimable 0 réactions
Repères oasis et caravanes



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 2003-2006 : 253000 Site réalisé avec SPIP 1.9.3 dev + Alternatives



merci pour votre visite et votre fidélité

pour nous soutenir



RSSfr